Thème adultes 2020/21

Catégories A et B

Le pèlerin de St-Jacques de Compostelle

D’après une légende, les ossements de St-Jacques, un des douze apôtres, sont enterrés à Santiago da Compostela. En 812, un évêque officialisa l’événement et depuis lors Santiago da Compostela est devenu un lieu de pèlerinage. Les premiers pèlerins appartenaient à l’aristocratie et au haut-clergé, à l’image d’abbés et évêques; signalons aussi la présence d’un certain François d’Assise. L’équipement de base du pèlerin au Moyen Age se constituait principalement du bâton et du sac. Il portait souvent une pèlerine et un chapeau à large bord qui le protégeait de la pluie et du froid. Il pouvait suspendre sa bouteille à son bâton de pèlerin qu’il remplissait d’eau et de vin. Bientôt cet équipement devint le costume des pèlerins. Ces derniers arrivant à Santiago da Compostela recevaient alors en confirmation de leur trajet une coquille St-Jacques, celles-ci devenant clairement un symbole premier du pèlerin.

Le pèlerinage était et représente encore aujourd’hui pour nombre de personnes une possibilité de s’évader. A pied, on peut traverser nombre de pays étrangers, différentes campagnes et villes, et en ce qui nous concerne plus particulièrement la belle bourgade de Romont située au cœur du parcours de pèlerinage historique vers le tombeau de St-Jacques. De là, il ne vous restera plus qu’à marcher les 2500 kms vers l’Espagne en cherchant constamment la coquille qui balise si élégamment le Chemin.  La rencontre avec différentes personnes, cultures et religions apporte beaucoup d’expérience et d’aventure, ainsi que parfois même des frissons.

Aujourd’hui, la simplicité, le lâcher-prise et le naturel nous fascinent. Les raisons invoquées pour participer à un pèlerinage sont larges ; longues randonnées ponctuées de repas simples, un habillement spartiate et des hébergements avant tout fonctionnels et sans luxe. Cette privation n’est pas un sacrifice mais un défi pour atteindre son but.

Conditions

Inscription